Historique

Résumé de la Sainte-Cécile 2018 et les remerciements du Président

En ce samedi 24 novembre 2018, vers 14h30, la Fanfare s’est rassemblée devant son local « La Plume d’Argent ». Porte-drapeau en avant, sous un ciel bien gris et quelque peu pluvieux, la trentaine de musiciens a entamé son périple dans les rues du centre du village en égrenant les notes de Parade for Band. Diverses haltes ont jalonné son parcours.

Elle a été accueillie en premier chez Flore De Saint-Moulin. Membre de la Fanfare, elle apprécie ce rendez-vous annuel auquel elle tient encore plus depuis le décès de son mari qui a joué jadis au sein de notre phalange.

En chemin, par le silence de nos notes, nous avons rendu hommage à Didier Debuys récemment décédé. Il était fils de notre regrettée Présidente d’Honneur Fanny, et son défunt père, Robert, a été Président du Comité Effectif.

Ensuite la Fanfare a été reçue, dans son salon, par Marguerite Mertens qui nous aide chaque année en cuisine lors de la kermesse aux moules. Son défunt mari, Paul Vallois, a été musicien, membre du Comité Effectif -au poste de secrétaire- et membre du Comité d’Honneur aussi.

Ces arrêts ont été à chaque fois ponctués d’airs de musique.

La troupe a ensuite repris sa route vers la place Adolphe Dupont, en ne manquant pas une incursion dans la ruelle afin d’effectuer une chaussette devant le domicile de Yves Lantonnois, ancien membre du Comité Effectif. Nous l’avons cru absent mais le Président d’Honneur, Edouard Vanholder, et moi-même avons pu lui serrer la main, tout endimanché qu’il était (il partait pour un mariage). Ce passage près de chez lui a été aussi très apprécié par sa voisine, Marie-Louise Debou, qui n’a pas manqué notre passage depuis sa porte d’entrée.

En retournant vers le Vieux Saintes, la Fanfare a marqué une courte pause devant le domicile de Suzanne Declercq-Foullon absente, et pour cause : 90 ans, ça se fête !!!

Le Vieux Saintes a été bien animé, et les musiciens agréablement abreuvés !

L’ambiance a été à la fête tout du long et c’est sans attendre la nuit noire que le cortège s’est remis en route pour sa dernière halte chez Sonia Regibo, Vice-Présidente d’Honneur, avant de rejoindre son local. L’animation y a battu son plein, les tournées se sont succédées et la petite troupe a pu enfin s’arrêter devant un succulent buffet Brueghel, fromages, salaisons et salades diverses, ainsi qu’une bonne soupe-maison bien chaude !

 

Le dimanche 25 n’a pas jalousé le 24, que du contraire !

Une descente de la rue Joseph Wauters en musique nous a tous mis en lèvres pour assister et jouer durant la messe dédiée à la Patronne des musiciens : Sainte-Cécile. Elle a été célébrée cette année par le Père Pascal de Ittre.

S’en est suivi un dépôt de fleurs devant le monument aux morts, en présence des drapeaux de la section saintoise des Anciens Combattants, par notre Président d’Honneur, Edouard Vanholder, qui nous a ensuite reçu chez lui bien amicalement. Après quelque apéritif et grignotage la Fanfare a posé pour sa désormais traditionnelle photographie de groupe. Elle s’est rendue ensuite au Vieux Saintes où les airs de musique se sont succédés : une fois lancés, difficile de les arrêter, ces musiciens ! Puis retour au local pour de nouvelles animations musicales et enfin la Fanfare et ses invités se sont installés pour déguster un banquet bien mérité. Les yeux ont aimé les différentes étapes du menu tout comme les papilles gustatives, la présentation des assiettes ayant autant d’importance que les préparations culinaires. Entre les services, des animations musicales, dansantes et cinématographiques ont égayé l’assemblée. Nous avons pu ainsi voir en primeur quelques uns des montages vidéo qui seront projetés lors du concert du 13 janvier 2019. Il y a eu aussi quelques discours et hommages, rappel de divers événements heureux (naissance, mariage..) ou moins heureux (décès) survenus durant l’année écoulée.

Notre Directeur Artistique a donné le coup de sifflet final en lançant le rangement du local en fin d’après-midi, qui a été mené tambour battant par une bonne partie du Comité et des convives présents.

 

Pour n’oublier personne, je ne nommerai pas toutes celles qui ont contribué à ce que ce weekend se déroule de la meilleure façon et dans une aussi joyeuse ambiance. Elles se reconnaitront si je remercie autant : ceux qui nous ont encadrés sur la route veillant à notre sécurité, ceux qui ont mis le plus grand soin à présenter le buffet Brueghel et nous préparer une bonne soupe, chaque membre du Comité Effectif qui a mené à bien avec autant de sérieux la tâche qu’il s’était donnée, ceux qui nous ont fait rire, chanter et danser, ceux qui nous ont rappelé toutes ces images merveilleuses des dessins animés de notre enfance, ceux qui nous ont accueillis devant et aussi chez eux, ceux qui nous ont offert à boire ou simplement suivis de halte en halte, Plaisirs et Parenthèses (là, je le nomme) qui nous a servi ce magnifique banquet, les scouts qui se sont occupés des boissons durant le banquet, toutes celles et ceux qui ont oeuvré pour la messe, les porte-drapeaux, nos hôtes du Vieux Saintes et de La Plume d’Argent et aussi vous, musiciennes et musiciens, qui êtes présents pour continuer à faire vivre la musique vivante et le plaisir de la jouer ensemble au-delà de nos différences, ainsi que vos compagnes, compagnons et enfants qui doivent avoir parfois bien de la patience pour supporter tout ça !

 Alors, à l’année prochaine pour une nouvelle Sainte-Cécile et ses festivités.

 Jean-Grégoire Mekhitarian

Président

Saintes, le 29 novembre 2018

 

Médaille FNC – 27 octobre 2018

DSCN2239 B (1)

En sa Séance Académique annuelle du 27 octobre 2018 à 15h, salle Wautrequin à Clabecq, la Fédération Nationale des Combattants de Belgique a remis à la Fanfare Royale et Communale Sainte-Cécile de Saintes la médaille de Reconnaissance pour son soutien et sa présence sans failles aux manifestations organisées par la section F.N.C. de Saintes.
La demande avait été introduite par le section F.N.C. de Saintes, Président : M. Guy Magnus.
La médaille a été remise à notre Président M. J.-G. Mekhitarian par Messieurs Aimé Leveau, Administrateur National de la FNC et Président du Groupement Régional FNC du Brabant Wallon Ouest, et Guy Magnus, vice-Président du Groupement Régional FNC du Brabant Wallon Ouest et vice-Président du Groupement Provincial FNC du Brabant Wallon.
Les personnes suivantes étaient également présentes à la table d’honneur :
Mme Nadine Taymans d’Eypernon, petite fille de l’Adjudant Jean Taymans tué en héros le 28 novembre 1917 à Merkem, et son époux M. Jean-Claude Moureau;
Mme Sabine Desmedt, Première Echevine de la Ville de Tubize et Echevine des Oeuvres Patriotiques;
M. André Buse, Président de la section FNC de Tubize;
M. Christian Buys, Secrétaire du Groupement Régional FNC du Brabant Wallon Ouest.

Article paru le 9 mai 2018 dans le Vlan (L’écho de la Haute Senne)

 

Article paru en janvier 2018 dans le Ciné Télé Revue 

Article paru en février 2009 dans le « Betchard » (revue de l’entité)

betchard-fevr-2009

La Fanfare au fil du temps… De 1852 à 2016

Si les origines de la Fanfare ne peuvent être déterminées avec certitude, il apparaît cependant que c’est aux environs de 1850 que quelques musiciens jouant d’un instrument de cuivre ont formé un groupe qui se réunissait à « l’Auberge du Relais », située sur la route conduisant de Hal à Enghien.

Son premier drapeau lui fut offert en 1852 par la Baronne Van der Haegen de Mussain, Châtelaine de Saintes et protectrice de la Société.

A l’époque, les manifestations de la Fanfare consistaient surtout en sorties et concerts lors des kermesses locales ou celles des hameaux rattachés à la commune de Saintes ; en l’accompagnement de la mise sur Char de la Châsse de Sainte-Renelde, et en une participation à la procession « Tour de Saintes ».

Sous la direction de M. Philippe Dubuquoit (de 1888 à 1926), M. Jules Blangenois (de 1926 à 1956), M. Omer De Quick (de 1961 à 1994), la Fanfare participa à de nombreux tournois et concours. A chaque fois récompensée, classée tout d’abord en troisième division, elle passa successivement en deuxième et première division, puis en Excellence pour terminer brillamment sur la plus haute marche du podium en division d’Honneur, bouclant ainsi un cycle musical parfait.

Au fil des ans, ses activités se sont élargies et on a pu l’applaudir aussi aux fêtes du Centenaire de l’Indépendance de la Belgique (1930), à celles marquant la victoire des troupes alliées (1945), lors d’anniversaires de sociétés voisines (Rebecq, Lembeek…), aux 25 années de majorat du Bourgmestre de Saintes M. Jules Trullemans, etc.

Sous la direction de son chef, M. Christian Vangeyte (1994 – 2000), elle fusionna en 1995 avec la compagnie du même nom. Il est à noter que plusieurs éléments de cette dernière formant quatuor, octuor ou dodécaphone ont participé avec brio à l’un des plus illustres concours de saxophone : celui de Dinant.

En 2002, année durant laquelle on fêta les 150 années d’existence de la Société, elle comportait trois groupes distincts dans lesquels se croisaient une quarantaine de musiciens : la Fanfare proprement dite qui assurait toutes les manifestations à pieds, la Grande Harmonie qui s’illustrait lors des concerts et l’Orchestre des Jeunes. Ces ensembles participaient et organisaient plus d’une quinzaine d’événements musicaux à Saintes tout au long de l’année. La Société était aussi présente dans les entités voisines -Lembeek, Rebecq,…- ou plus éloignées -Rixensart, Nivelles, Tournai…

Les effets du décès de M. Christian Vangeyte (2000) ont eu des conséquences rapides et dramatiques : dissolution de la Compagnie du même nom quelques temps après et désertion des musiciens de la Société. Elle continue malgré tout ses activités annuelles au sein du village. Faute de musiciens, l’Orchestre des Jeunes est dissous en 2005. Sous la baguette de son nouveau chef, Andrée Malanion (2005 – 2011), tous les musiciens se regroupent au sein d’un seul ensemble, la Fanfare, qui assure toutes les activités musicales.

En 2012, avec la venue du nouveau directeur artistique, M. Philippe Crispeels, une nouvelle ère de plus grande stabilité et de prospérité commence enfin. On peut dès lors compter en moyenne 25 musiciens de tous âges en répétition et une cinquantaine en concert. De nouveaux contacts se nouent avec l’Académie et le Centre Culturel de Tubize. Le répertoire musical se modernise, les activités se diversifient. La Fanfare renoue avec un public enthousiaste. Attendues depuis longtemps, des modifications des statuts et des élections ont lieu en 2015, rajeunissant et re-dynamisant le Comité Effectif, organe responsable de la bonne organisation des activités. Nouvelle tenue vestimentaire, nouveau logo et nouveau site web sont accueillis avec entrain.

Le troisième millénaire s’annonce de bon augure pour la Fanfare Royale et Communale Sainte-Cécile de Saintes !

Jean-Grégoire Mekhitarian

Article paru pour les 150 ans de la Fanfare

img_2171